C’est quoi la photographie de portrait ? Nos conseils…

Le portrait est une branche passionnante de la photographie. Qu’il s’agit d’une photo de sa petite amie lors d’une promenade au bord du lac Léman, d’un sportif recevant le dernier médaille d’or olympique de sa carrière ou d’une mère africaine cultivant son champs avec son bébé dans le dos, le portrait a un facteur commun : capturer un moment de la vie d’une personne et le garder pour la postérité.La photographie de portrait c’est magique, elle capte la beauté, l’expression, l’émotion de la personne et immortalise cet instant. Voici quelques astuces et conseils pour réussir une photographie portrait.

Les étapes pour réussir la photographie de portrait

  • Le décor

Un bon décor fait une belle photo. Les photos qui mettent en évidence l’identité du modèle sont mieux si elles sont réalisées dans son environnement : le sportif dans sa salle de musculation, un camionneur devant plusieurs poids lourds stationnés dans un hangar, l’homme politique dans son bureau. Les photos qui subliment la beauté du modèle peuvent être prises dans un décor surprenant pour donner une dimension particulière aux clichés : mettre en scène tous les éléments d’une rue déserte (sujet en mouvement, ombre d’un réverbère, flaque d’eau, lumière blafarde, feuilles mortes, …) ; les lieux abandonnés, les monuments et les lieux de balades (forêts, plages, ponts, jardin public, …) sont également des endroits propices pour les photos portraits.

  • Le cadrage

Le cadrage de la photo permet d’attirer le regard vers un détail particulier sur la photo. Ainsi, le plan moyen permet de mettre en évidence l’endroit où se trouve le model tandis que le très gros plan attire l’attention sur les traits et l’expression de son visage.

  • Le plan moyen ou portrait en pied : le sujet est cadré de la tête au pied avec une vue assez large du sol et de l’arrière plan.
  • Le plan américain : ce plan part du dessus du genou jusqu’au haut du visage. C’est une ancienne technique du cinéma qui consistait à mettre en évidence les pistolets des cow-boys qui se trouvaient à hauteur de leur taille dans les films western.
  • Le plan poitrine : à partir de la poitrine jusqu’au visage.
  • Le gros plan : proche de la photo d’identité, ce cadre part de l’épaule jusqu’au visage.
  • Le portrait serré : tel une photo de passeport, c’est uniquement le visage qui est cadré.
  • Le matériel

Pour les photos entre amies ou photo de réunion familiale, un appareil photo compact (sans objectif) ou un appareil photo bridge (avec un objectif non-interchangeable fera l’affaire. Mais à partir du moment où la qualité de photo est exigée (photo pour un site ou une page web, pour un magazine, etc.) l’utilisation d’un appareil photo reflex est indispensable. À part l’objectif standard 18-55 mm conçu pour prendre des portraits, voici deux techniques qui permettent d’optimiser la photographie :

  • Utiliser un objectif 35-70 mm avec une ouverture f/1,8 permet de détacher le sujet de son fond. À noter que le 50 mm est le standard pour le portrait photo.
  • Utiliser un objectif 70-300 en réglant la distance focale à partir de 100 mm et plus permet d’obtenir un fond flou.

photo portrait

Évolution de photographie

Avant, il y avait les appareils photo à pellicule de 36 poses. Cela signifiait qu’il faut que le nombre de cliché soit exactement 36 pour que l’on puisse sortir la pellicule de la boîte et développer les photos. El plus de limiter le nombre de prise de vue, cela obligeait les photographes à ne pas appuyer sur le bouton que lorsqu’il est sur que la posture est bonne. Les personnes à photographier étaient aussi obligées de se figer dans la posture voulue avant « le petit oiseau va sortir ».  Aussi ridicule que cela puisse paraître, le photographe était obligé de reculer ou d’avancer pour trouver la distance de mise au point (il n’y avait pas de zoom).

Pour les gros appareils argentiques avec trépieds, c’est parfois à la personne à photographie de reculer ou d’avancer jusqu’à ce que la mise au point soit bonne. L’apparition des objectifs appareils photos, de l’autofocus et des appareils photos numériques ainsi que des logiciels de retouche contribuent à étendre le champ possible de la photographie portrait.

Histoire et généralité de la photo portrait

 

Avant, le portrait photo avait uniquement pour rôle de garder l’image d’une personne pour que les générations futures sachent à quoi il ressemblait. La séance se résumait à mettre ses plus beaux habits, à s’asseoir sur une chaise, prendre un air sévère et immobile et attendre que le photographe avec son bon vieil appareil argentique fasse l’affaire. Puis il y avait les albums photos. Les gens prenaient des photos pour garnir leur album. Pour ce faire, ils sollicitent le service d’un photographe professionnel (métier rare à l’époque) qui les prennent en photo devant leur maison, dans un jardin public ou même dans un studio photo, debout devant un arrière-plan composé d’un dessin de paysage sur un rideau.

Puis la photographie se démocratise et les gens réalisent eux-mêmes leur portrait de famille. Depuis l’avènement des appareils électroniques en tout genre, la mode est au selfie (autoportrait à l’aide d’un APN que l’on partage immédiatement sur les réseaux sociaux) et à ses différents dérivés.

La photographie portrait sert à représenter une personne en mettant en évidence les points forts de son physique, de ses expressions et de sa personnalité. Elle est loin de l’austérité qui y régnait jadis. Le modèle est le centre d’intérêt du portrait. Il faut dire qu’entre un professionnel payé pour apparaître dans un magazine ou dans un calendrier et une personne qui veut prendre une photo comme souvenir, il y a du pas à franchir. La photogénie n’est pas pour tout le monde mais chaque personne peut être présentée sous son meilleur jour.

Une photo est réussie si la posture et l’expression du visage du modèle paraissent naturelles. Ainsi, il faut que le sujet soit à l’aise et cadre parfaitement dans le paysage où il évolue. Pour mettre en valeur une personne, plusieurs éléments entrent en scène pour s’ajouter au modèle, la pièce principale de l’œuvre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

FERMER
CLOSE