Photographier l’eau en mouvement : quelques conseils pour réussir vos photos !

Que ce soit des cours d’eau, des cascades, des « jeux d’eau » urbains, photographier l’eau en mouvement est un des scènes prisées par les photographes. Qui n’a jamais apprécié les filés élégants que produit l’eau coulant sur une roche. Photographier l’eau c’est un peu comme prendre en photo une personne. On a mille et une facettes pour choisir comment aborder le sujet. En effet, pour réussir une belle photo de l’eau en mouvement, il faut savoir au préalable comment vous souhaitez la photographier :figée, ou filée ? Photographier l’eau en mouvement demande, en effet, un minimum de préparation. Comment s’y prendre ? Quel matériel utiliser ? Comment l’utiliser ?

Photographier l’eau en mouvement 

  • Le choix du matériel :

Photographier l’eau en mouvement avec un effet figé ne nécessite pas nécessairement un appareil professionnel. En revanche, si vous souhaitez utiliser la technique de la pose longue pour avoir un effet filé, il vous faut obligatoirement un trépied. Un déclencheur souple ou une télécommande infrarouge pour le déclenchement, ou à défaut le retardateur pourra bien être utile. Les appareils à « gros capteur » 24×36 nécessitent l’utilisation d’un relevé de miroir. En effet, ces types d’appareils possèdent un obturateur de bonne taille et donc susceptible d’engendrer des micro-vibrations. Au niveau des objectifs, on utilisera essentiellement de petites ouvertures (entre f/8.0 et f/16.0). Et enfin, un ou plusieurs filtres afin de garantir le filtrage de la lumière.

Objectif photo de 7 à 15 mm pour :

Photographier l’eau en mouvement

  • Bien choisir son sujet :

Le choix du sujet a toujours une certaine importance lorsqu’on souhaite photographier l’eau en mouvement. En effet, on ne photographie pas une cascade ou une fontaine d’eau de la même manière. Certes, dans chaque cas, l’eau est en mouvement, toutefois leur mouvement est différent. Par conséquent, il importe d’adapter sa manière de faire et de se préparer au sujet choisi.

  • Photographier l’eau en mouvement avec un effet figé :

Dans ce cas, il faut une vitesse très rapide. Si vous avez assez de lumière, passez au 1/2000ème !Comme vous laisserez très peu de temps à la lumière pour atteindre votre capteur, n’oubliez pas d’ouvrir votre diaphragme en grand et de monter les ISO.

  • Photographier l’eau en mouvement avec un effet filé :

Pour réussir cet effet, il faut un peu plus de matériel, car il faut travailler avec une vitesse très lente. Ainsi, il faut être équipé d’un trépied. Vous choisirez votre vitesse en fonction de la vitesse de déplacement de l’eau. Essayez à partir d’1/2 seconde, diaphragme fermé, et ISO faible, et regardez le résultat. Mais en générale, afin de maximiser cet effet filé, il faut travailler avec un filtre « ND » à densité variable, posé sur l’objectif, qui vous permettra de bloquer encore plus l’entrée de la lumière, et du coup, de prolonger votre temps de pose en évitant de surexposer votre photo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

FERMER
CLOSE